Vous devez réaliser prochainement des travaux importants en hauteur ? Vous aurez alors besoin d’une nacelle élévatrice ! Elle seule peut, en effet, vous permettre de travailler dans de bonnes conditions. Ce type de matériel se décline sous des modèles divers et variés afin de s’adapter à un maximum de situation. Vous aimeriez en apprendre davantage à son sujet ? Plongez-vous ainsi sans plus attendre dans la lecture du texte ci-dessous !

Achat ou location ?

La véritable appellation de cet équipement est en réalité « plateforme élévatrice mobile de personnes ». Vous la trouverez aussi parfois sous sa forme abrégée (PEMP). Son fonctionnement reste relativement simple. Il repose essentiellement sur trois éléments :

  • Le châssis : situé dans la partie inférieure, il accueille le moteur alimentant la plate-forme
  • La plateforme de travail : parfois désignée sous le terme de panier, elle possède un plancher et garde-corps afin de limiter le risque de chute.
  • Le mécanisme d’élévation : désigne le bras permettant de hisser le panier

Les plateformes élévatrices sont concernées par une réglementation spécifique. Cette dernière impose certaines exigences dans le processus de fabrication du matériel. Elle s’applique également à son utilisation. Si vous souhaitez en connaître tous les détails, veuillez prendre connaissance de la norme NF EN 280. Vous découvrirez à cette occasion toutes les contraintes s’appliquant aux PEMP (critères de stabilité, dévers, capacité de résistance électromagnétique et bien d’autres encore !)

Il est compliqué de définir un prix moyen pour cet équipement. Celui-ci varie en effet en fonction des capacités de l’engin et du type de modèle. Retenez que plus la plate-forme sera performante et plus son tarif de vente sera élevé ! Comptez tout de même plusieurs milliers d’euros pour les modèles d’entrée de gamme.

Face à un tel tarif, il semble logique que certains professionnels hésitent à investir. La somme nécessaire à l’achat de nacelle élévatrice pourra être délicate à rembourser, surtout dans un contexte économique difficile. C’est pourquoi, ils s’orientent davantage vers le marché locatif.

Les attentes des clients

Pour un chef d’entreprise, la première exigence reste la sécurité. Tout le monde ne sera ainsi pas autorisé à conduire un tel engin. Il faudra pouvoir justifier d’une formation spécifique auprès d’un organisme certifié. Ce temps sera également précieux afin de sensibiliser chaque salarié aux risques liés à l’utilisation d’un PEMP, à commencer par la chute d’objets.

Dans un deuxième temps, les performances vont être étudiées de près. Il s’agit de vérifier ici si les capacités de l’engin correspondent aux travaux à réaliser. Vous allez devoir contrôler les poids supportés ou encore les hauteurs maximales autorisées. En aucun cas, vous ne devrez aller au-delà des préconisations des constructeurs. En tant que chef d’entreprise, vous vous exposeriez alors à de lourdes sanctions financières et même à des peines de prison fermes pour les situations les plus graves (accident ayant entraîné des dommages corporels importants ou des décès).

Concentrez-vous ensuite sur d’autres critères. Les nacelles les plus performantes se doivent d’être aisément mobiles et d’offrir de grandes possibilités de déport. Vous serez alors en mesure de réaliser des travaux délicats (nettoyage de façade d’immeuble, pose de bardages ou encore réparation de cheminée) et vous doperez la productivité de votre activité !

De nombreuses applications

Les PEMP sont présentes dans de nombreux domaines. Elles sont ainsi largement utilisées dans le secteur de la construction. Elles servent alors à atteindre des zones de travail en hauteur difficilement accessibles avec les équipements habituels (escabeau, échelle et échafaudage). Il devient ainsi plus simple et plus sécurisant de rénover des toitures et des charpentes ou encore d’installer un plafond.

Les professionnels du stockage et de la logistique apprécient également beaucoup les nacelles. Les manutentionnaires s’en servent notamment pour atteindre ou mettre en place les marchandises sur les espaces prévus à cet effet et parfois situés à plusieurs dizaines de mètres du sol !

Vous pouvez aussi croiser ces équipements à proximité de votre habitation. Ils sont en effet aussi largement utilisés par les entreprises intervenant sur les éclairages publics ou sur les réseaux téléphonique et électriques.

Différents types de nacelles

On distingue habituellement deux grandes familles. La première rassemble les modèles à élévation verticale et la seconde regroupe les engins à élévation multidirectionnelle. En fonction de vos moyens et de vos besoins, vous aurez le choix parmi les modèles suivants :

  • la plate-forme articulée : conçue spécifiquement pour garantir un levage multidirectionnel
  • la plate-forme télescopique : contrairement au modèle précédent, le déploiement bras de levage reste toujours droit
  • la plate-forme ciseaux : modèle possédant un mécanisme de levage à ciseaux
  • les modèles à mât vertical : ils sont dotés d’un mât de levage à déploiement vertical et conviennent parfaitement aux travaux en intérieur ou dans les espaces exigus
  • la plate-forme suspendue : ici, le dispositif de levage habituel sera remplacé par un treuil et un mécanisme de suspension
  • Le modèle araignée : possède un système de stabilisation incorporé au châssis
  • Le camion nacelle : Pratique, facile à installer et utiliser
  • La plate-forme de travail (également connue sous l’appellation de plate-forme indépendante) : nécessite la participation d’un engin porteur indépendant.